Témoignage : je ne rencontre que des filles à problèmes…

« Je ne peux pas t’offrir ce que tu demandes, je ne me sens pas prête, je veux m’amuser et profiter de mon célibat ». Encore une qui ne savait pas ce qu’elle voulait. Mais celle-là, je ne l’avais pas vue venir.

J’ai 30 ans. Et 15 jours de relation, vous me direz, je n’ai pas mis longtemps à m’en remettre et c’est vrai. Seulement voilà. Connaitre une personne par des amis en commun. Apprécier de voir cette personne entre amis. Commencer à se faire des sorties à deux. Prendre le temps d’apprendre à se découvrir et à multiplier ces sorties. Apprécier chacune d’elle. Les restos, les expositions, les cinés, les sorties piscine. Se mettre tout naturellement ensemble parce que ça apparaissait comme une évidence. 15 jours après, ce qui était une évidence pendant des semaines ne l’était plus du tout au moment de rompre. Tout s’était envolé sans raison, et ça fait quand même réfléchir parce qu’on se remet forcément en question.

« Mais c’est pas possible, elle a un problème cette Marie, depuis le temps que vous vous tourniez autour, pourquoi elle ne s’en est pas rendu compte avant de ce qu’elle voulait ? Tu les enchaines toi ». « Tu fais exprès de tomber que sur des cas ». Parce que non, ce n’était pas la première fois que je tombais sur une fille qui ne savait pas ce qu’elle voulait. Ce schéma se reproduit depuis des années. Mes amis me font la remarque régulièrement. Ils en sont même à se demander si ce n’est pas moi qui attire les filles à problèmes. J’en suis aussi à me poser la question. Pourtant, au fond de moi, je sais parfaitement le genre d’histoire que je veux. Une relation de couple simple basée sur la complicité, qui avec du temps devient de l’amour et du bonheur. Rien de bien compliqué. En apparence seulement.

Encore faut-il faire une bonne rencontre. Faire une rencontre n’est pas compliqué. J’ai un bon réseau d’amis/connaissances, et à l’heure des adopteunmec, Tinder et compagnie, c’est à la portée de tous. Et des rencontres, j’en ai fait. J’ai rapidement fait une overdose de ce genre de sites d’ailleurs. Le concept est rigolo au début. On parle à des personnes d’horizons différents, ça flatte un peu l’égo d’avoir plusieurs rencards dans une même semaine et de plaire. Mais j’avais plus le sentiment de perdre mon temps et d’enchainer les rendez-vous par plaisir de jeu de séduction plutôt qu’autre chose. L’esprit Pokemon Go « d’attrapez les tous » , très peu pour moi. Ne me reconnaissant pas là-dedans, j’ai donc laissé tombé.

Mais même par des rencontres « à l’ancienne », ça ne m’a pas m’a empêché d’enchainer les déceptions. Je ne tombe que sur des femmes qui ne savent pas ce qu’elles veulent et qui changent littéralement entre la période où l’on apprend à se connaitre et celle où l’on est ensemble. Les raisons sont toutes aussi bonnes les unes que les autres : « Je suis encore trop attachée à mon ex, je viens de me rendre compte que je ne me sens pas prête à passer à autre chose » ou « j’ai trop peur que ton attitude change en me mettant avec toi ». Les histoires s’arrêtent là avant même d’avoir réellement commencé, et on passe à autre chose. Une nouvelle fois. En général, le boomerang finit par revenir quelques temps après et c’est presque ça le plus « drôle ». Au détour d’une soirée avec des amis ou d’une discussion en privée sur Facebook, on vient me trouver pour me dire «  je voulais te dire  que je m’excuse pour mon attitude envers toi, je regrette d’avoir rompu » ou « c’était une erreur de rompre avec toi, je ne l’ai réalisé qu’après coup ». A croire que je rencontre toujours les personnes un an trop tôt.

« En vrai, t’es plutôt beau gosse, pas con, sympa, rigolo. Tu dois être trop difficile, c’est pour ça que tu ne trouves personne de bien » me disent mes amis. Non. J’attends juste l’amour et quelqu’un qui a la même vision que moi. Si ce n’est pas trop demander…

Tags: , , , , , , , , , ,

Pas de commentaires pour le moment.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :