Témoignage : je l’ai quitté alors que je l’aimais…

On s’est rencontrés à une soirée organisée par la boîte. Il est venu me parler. D’emblée, on s’est hyper bien entendus. On a rigolé toute la soirée, on était bourrés, on était bien. Je lui ai laissé mon numéro et je suis montée dans un Uber. Un quart d’heure après, j’ai reçu un texto de sa part : tu me plais. On se revoit quand ? Une semaine plus tard, il m’embrassait pour la première fois. Les jours ont filé, on était amoureux. Une très forte complicité nous unissait. Il n’était ni mon meilleur coup ni le plus beau des mecs avec qui j’étais sortie mais il me plaisait terriblement. Il avait un truc en plus. Le hic, c’est qu’on n’était pas de la même religion, tôt ou tard je savais que cela nous séparerait, en dépit de notre volonté. Nous avions également de grosses différences de caractère. Je suis une fille vivante, joyeuse, sociable, qui adore sortir et je me bats toujours pour obtenir ce que je veux. Lui, c’est l’inverse. Moins il en fait, mieux il se porte.

Mais malgré toutes ces divergences, nous étions très amoureux l’un de l’autre. Il était mon meilleur ami, mon confident, et je ne m’étais jamais sentie aussi bien avec quelqu’un. Ses défauts ? Je ne voulais pas les voir. Vue de l’extérieur, notre relation ne faisait pas rêver, c’est d’ailleurs ce que me disaient mes copines. On ne faisait rien ensemble. Pas un Resto, pas un ciné, zéro week-end, on n’est jamais partis en vacances ensemble en deux ans de relation. Quand je comparais avec les histoires de mes copines, je me disais qu’il y avait un souci. Mais sa présence seule suffisait à me combler. C’est difficile à croire mais j’avais envie de rester avec lui, même si je savais au fond de moi que je ne finirais pas ma vie avec cet homme…

Jusqu’au jour où j’en ai eu marre qu’il soit au chômage et ne se batte pas pour s’en sortir. Un soir, il est rentré et je lui ai dit que je ne pouvais plus continuer comme ça, que de toute façon il n’était pas l’homme de ma vie, même si j’étais folle amoureuse de lui. Que j’avais passé l’âge des relations platoniques et que j’avais envie de construire quelque chose, de me projeter. On s’est pris dans les bras et on a pleuré. J’en ai souffert pendant quelques semaines, il me manquait, mais aujourd’hui je sais que j’ai fait le bon choix. Un conseil les filles, bien s’entendre avec un mec ne suffit pas ! Il est essentiel que vous partagiez des choses ensemble, que vous ayez les mêmes envies et projets de vie. C’est LA condition pour qu’une relation fonctionne sur le long terme…

Tags: , , , , , , , , , , ,

Pas de commentaires pour le moment.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :