Rupture amicale : comment, quand et pourquoi ça arrive ?

Vous pensiez que le crêpage de chignons n’arrivait que dans les séries télévisées et la cour de récré ? Eh bien, non. Dans la vie aussi, on se dispute, on se réconcilie et, parfois, on se quitte. Une rupture qui peut se révéler pire qu’un chagrin d’amour. Comment en arrive-t-on là et pourquoi ça fait mal ? Enquête, témoignages et décryptage avec Nathalie Llado, psychologue. 

L’amitié, on pense que c’est pour la vie. Pourtant, un jour, celle avec qui on partageait tout décide de rompre ce lien si particulier. Face à la violence de ce rejet inattendu, on se sent trahie, abandonnée. Des années plus tard, on en souffre encore. Et pour cause, l’amitié est complètement idéalisée. Si, en amour, on peut plus facilement se convaincre qu’un de perdu, dix de retrouvés, c’est rarement le cas lorsqu’il s’agit d’une amie avec laquelle on a grandi et partagé ses secrets les plus intimes. Dans son ouvrage intitulé la passion dans l’amitié, la psychanalyste Danièle Brun explique qu’il y a « du passionnel dans l’amitié ». Et c’est vrai. Quoi de plus terrible que d’être rejetée par une personne que l’on considérait comme son double, de passer de la fusion au néant ? Du jour au lendemain, on perd ses repères. Le plus frustrant, c’est que souvent, nos questions restent sans réponse. Alors, on s’inquiète : s’il est aussi difficile d’accorder sa confiance en amitié qu’en amour, que nous reste-t-il ?

Rupture amicale : lorsqu’une amie vous abandonne…

Nous nous sommes connues en première année de fac, explique Marie. Tout de suite, ça a été un véritable coup de foudre amical. On passait la majeure partie de notre temps ensemble. Notre relation est très vite devenue fusionnelle. A tel point que je me suis montrée possessive avec elle comme j’aurais pu l’être avec un amant. Au début, elle trouvait cela touchant. Mais, un jour, lorsque je lui ai reproché de s’être rendue à une soirée sans m’avoir prévenue, elle en a tout simplement eu assez. « Laisse moi vivre ! Je n’ai aucun compte à te rendre. Je ne vois plus l’intérêt de se voir. Donc restons-en là ». Ces mots m’ont fait l’effet d’un coup de poignard dans le dos. Je me suis sentie rejetée, abandonnée. Je pensais qu’elle faisait une crise passagère et qu’elle reviendrait…en vain. Aujourd’hui, ça fait un an que nous ne nous sommes pas vues. Je ne comprends pas comment cinq ans d’une si belle amitié ont pu s’envoler en fumée. A plusieurs reprises, j’ai tenté de reprendre contact mais à chaque fois, elle m’a agressée, se justifiant par le fait qu’elle « n’avait plus rien à me dire ». Je me demande encore ce que j’ai fait pour qu’elle me déteste à ce point, si ce n’est d’avoir toujours été là pour elle… 

Rupture amicale : lorsqu’une amie vous trahit…

A l’âge de 4 ans, elle s’est retrouvée à la DASS suite au décès de sa mère, relate Louise. Elle a ensuite été élevée par ma grand mère. Je l’ai donc toujours considérée comme une amie bien sûr, mais aussi comme ma sœur. Lorsque j’ai décidé de me marier, j’ai choisi comme témoins, ma sœur de sang mais également ma sœur de cœur. C’était pour moi primordial de l’avoir à mes côtés pour le plus beau jour de ma vie. Pourtant, elle ne semblait pas prendre son rôle au sérieux. Le jour des essayages de ma robe de mariée, j’espérais que mes deux témoins, les personnes les plus importantes à mes yeux seraient avec moi pour ce moment si particulier. Je l’ai appelée car elle n’arrivait pas…. Elle m’a répondu qu’elle serait en retard car elle devait faire quelque chose avant… Après une longue demi heure d’attente, j’ai rappelé… Elle m’a expliqué qu’elle était en train d’acheter des croquettes pour son chat et que cela ne pouvait pas attendre. J’ai alors compris le sens de l’amitié. J’étais très en colère et lui ai fait part de ma déception. Ce qui m’a achevée, c’est qu’au lieu de s’excuser et de se rattraper, elle a pris une décision : NE PAS VENIR A MON MARIAGE. Elle m’a littéralement abandonnée, deux jours avant la date fatidique. Jamais je n’aurais pensé être trahie à ce point par celle que je considérais comme ma sœur de cœur. Nous sommes restées en contact car je ne suis pas de nature rancunière mais c’est très froid… 

Rupture amicale : lorsqu’une amie vous déçoit…

C’est ma cousine. Nous avons été élevées ensemble, explique Morgane. On a le même caractère, c’était mon double. A l’adolescence, on sortait ensemble, on s’appelait au minimum une heure par jour. Mais, quand j’ai changé de ville pour mes études, elle s’est éloignée de moi. D’une part parce qu’elle avait un copain à l’époque et d’autre part parce qu’elle n’arrivait pas à gérer la distance. Quand je rentrais à Bordeaux, elle me délaissait pour lui. Et du jour au lendemain, je n’ai plus eu de nouvelles. Je lui avais envoyé un message pour lui annoncer l’obtention de mon BTS et elle a juste répondu « félicitations ». Je suis tellement orgueilleuse que je n’ai pas cherché à comprendre. J’ai laissé tomber, même si cela m’a fait très mal. La fierté a pris le dessus. Aujourd’hui, je vis avec. Cela fait un an et demi que l’on ne s’est pas vues. Néanmoins, ce qui m’a beaucoup aidée, c’est de rencontrer Fanny, ma meilleure amie.

Rupture amicale : lorsqu’une amie change…

Nous avons été amies pendant neuf ans, raconte Caroline. Nous étions comme des sœurs. Elle dormait tous les week-ends à la maison. On partageait tout, elle connaissait ma vie dans les moindres détails. Mais en même temps, notre relation était malsaine car elle voulait toujours instaurer un rapport de force. Et dès que c’est moi qui prenais le dessus, elle se montrait maladivement jalouse. Pourtant, en dépit de ses crises et de nos multiples tentatives de séparation, on finissait toujours par se retrouver comme des amoureux transis. Puis, lorsqu’elle est entrée dans le supérieur, elle est devenue superficielle et s’est mise à me dénigrer. J’ai ouvert les yeux. Je ne voulais plus subir ses attaques continuelles et son nombrilisme. C’est difficile de voir une personne changer à ce point, d’avoir l’impression de ne pas la reconnaître. Trois ans après, il m’arrive encore de regretter le temps où l’on se comprenait juste avec un regard… 

3 questions à Nathalie Llado, psychologue

Quelle est la différence entre une rupture amicale et une rupture amoureuse ?

Poser la question de la différence entre une rupture amicale et une rupture amoureuse revient à différencier les deux types de relations. La principale divergence réside dans la question de l’investissement de l’autre d’un point de vue sexuel puisque la sexualité est exclue de la relation amicale. L’amitié est principalement caractérisée par des points communs ou une complémentarité des caractères. Néanmoins, les deux relations suivent un schéma plus ou moins similaire quant à l’attachement. Celui-ci peut prendre diverses formes. Dans les témoignages ci-dessus, la relation est fusionnelle. Cela met en évidence le fait que la jalousie (envie de posséder et de contrôler l’autre) se retrouve aussi bien dans une relation amicale que dans une relation amoureuse. D’ailleurs, dans les deux types de rupture, ce sont les mêmes principes qui se jouent. Deux histoires personnelles viennent à se séparer suite à une évaluation de la relation. A l’issue de la séparation, la personne qui subit un chagrin d’amitié doit se relever de la même façon que dans le cadre d’une rupture amoureuse.

Comment une amitié en vient-elle à se briser ?

Comme toute relation, elle vient à se briser lorsque l’un des deux sujets fait le point sur la relation et qu’il se rend compte qu’il n’en retire plus aucune satisfaction. Le témoignage de Marie illustre parfaitement ce processus. Suite à une accumulation de sentiments négatifs, son acolyte décide de ne plus donner suite à l’histoire amicale. Cependant, avant d’en arriver à la rupture, la question de la nature de l’attachement se pose. Dans les extraits, il se joue quelque chose d’autre pour le sujet qui se sent rejeté par l’amie qui décide de mettre fin à la relation. Ce qui rend la rupture d’autant plus douloureuse, c’est le fait que l’amitié est idéalisée, bien plus qu’une relation amoureuse.

Comment surmonter une rupture amicale ?

Il n’y a pas de recette miracle pour surmonter une rupture amicale. Les stratégies pour faire face à cet évènement peuvent différer selon les individus : tentative de remplacer l’ami perdu ou autre. L’amie partie crée un vide, comment y faire face ? Lorsque ce vide est source d’angoisses, les pensées transmettent de l’anxiété. Dans ce cas-là, le sujet doit tenter de se distraire pour éviter de penser. Il doit également chercher d’autres amis pour remplacer le précédent récemment parti. La dépendance affective est très forte dans les extraits proposés. Les protagonistes partent du principe qu’exister pour l’autre, c’est avoir la sensation d’exister pour soi. Le sujet doit revenir peu à peu sur soi, apprendre à se connaitre sans l’autre, à vivre sans l’autre, considérer ce qui s’est joué dans cette relation et son positionnement face à celle-ci pour avancer. 

Vous avez aimé ? Faites tourner et devenez fan sur Facebook

Tags: , , , , , , , , , ,

Réponses à “Rupture amicale : comment, quand et pourquoi ça arrive ?”

  1. hazardeous
    19 décembre 2014 at 6:03 #

    papier interessant et intelligent. Avez vous creusé davantage ce sujet depuis ? ca m’interesse d’en lire plus. merci beaucoup.

  2. carine
    17 septembre 2014 at 9:53 #

    Très bon article. Moi même je viens de vivre une rupture amicale et j’ai très dure à m’en remettre et à l’admettre aussi. La vie n’est pas toujours simple. surtout comment après tant de bons moments…un événement peut-il tout faire balancer?

  3. Anonyme
    31 août 2014 at 8:00 #

    Je viens de vivre une rupture amicale, ou pause. Je sais plus. Je comprend pas ce qui s’est passé, tout se passait si bien ces jours-ci… je le pensais. Surtout que c’est tombé comme un coup de poignard. Je n’imaginais pas que ça pouvait faire aussi mal… 🙁

  4. Laure
    29 août 2014 at 4:01 #

    Très bon article. Je vis moi même une situation difficile en ce moment. Pas facile à gérer, je me sens perdu. Et cet article m’aide beaucoup, merci. 🙂

  5. 28 mars 2014 at 7:44 #

    Je trouve ça malheureux de tirer un trait sur des années d’amitié !

  6. 13 août 2013 at 2:43 #

    alala même l’amitié devient compliqué ^^

  7. Anonyme
    1 mai 2013 at 10:07 #

    merci pour cette article ! j’en avais besoin ! continuez !

    • 2 mai 2013 at 5:58 #

      Je vous en prie ! Merci à vous. Ça me fait super plaisir de lire des commentaires comme ça à mon réveil :). A bientôt ! Julie

  8. 20 mars 2013 at 8:58 #

    j’ai eu une rupture amicale il y a 10 mois, j’en ai pleuré 4 mois et cela m’arrive encore parfois quand j’y pense… j’aimerais arriver à m’en remettre complètement mais bon, pas simple..
    mais cet article me renseigne sur certains éléments. merci

    • 20 mars 2013 at 9:31 #

      Que s’est-il passé ? Si vous voulez m’en parler en privé, vous pouvez m’envoyer un mail ! Bonne soirée. Julie

      • 20 mars 2013 at 10:46 #

        je vous ai envoyé un mail. merci de vous intéresser à mon histoire ! bonne soirée.

  9. 10 février 2013 at 1:04 #

    Super article!

  10. 12 janvier 2013 at 7:43 #

    Les blessures d’amitié sont aussi douloureuses, surtout lorsqu’elles ne sont pas comprises.
    Tes articles sont toujours aussi intéressants.

  11. Anonyme
    12 janvier 2013 at 5:25 #

    Très bon article, mais je me sens désorienté. Sans le décriptage de Gustave, je ne sais pas trop quoi en retenir !

    • 10 mars 2013 at 9:46 #

      Gustave est l’expert des relations hommes femmes cher ami, pas des amitiés entre filles 😉

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :