Les kilos de couple

Apéros, petits plats en amoureux, sorties au resto… Si l’amour rend aveugle, il fait surtout grossir ! Des étoiles plein les yeux, des papillons dans le ventre, tu te sens pousser des ailes. À tel point que tu as envie de croquer la vie à pleines dents. C’est le cas de le dire !

Avant d’être en couple, tu étais mince. Et sportive. Disons que tu faisais attention quoi. Et puis, tu as rencontré ton amoureux et tout a basculé. Plus le temps passe, plus tu te laisses tenter par l’appel de la bonne bouffe.

En début de relation, tu te dis « bon allez, c’est le début, il faut bien que je mange comme lui sinon il va penser que je suis une fille pas drôle obsédée par sa ligne. Et puis, une fois n’est pas coutume ! ». Alors, tu manges. Tu te dis que ce n’est pas grave, que tu iras courir demain matin pour éliminer tout ça. Évidemment, le lendemain matin, tu n’as absolument aucune envie de te lever. Tu appuies sur la touche szoone autant que faire se peut et tu zappes ton running. C’est le début des emmerdes…

Une fois installée dans ton train-train quotidien, toutes les occasions sont bonnes pour se faire « un petit resto » avec ton amoureux et manger comme quatre. Il vient d’avoir une promotion ? Il faut fêter ça ! Tu es triste parce que tu viens de t’engueuler avec ta mère ? Tu as besoin de réconfort. C’est le mariage de ta meilleure amie ? Ça n’arrive qu’une fois dans une vie ! Il fait beau ? Un apéro sur les quais ou dans un parc. Alors, tu te fais plaisir, pour la énième fois, en criant haut et fort « c’est bon, j’ai pilates demain ! » Ah ça, pour te déculpabiliser, tu es la plus forte.

Sans compter les soirées quasi quotidiennes à regarder des séries en se goinfrant de cochonneries juste parce que tu es bien et que tu as envie de savourer pleinement le moment présent.

Tu commences à voir les dégâts sur la balance qui grimpe de jour en jour. Alors, tu te dis « bon, cette fois-ci, je me prends vraiment en main. Je vais m’inscrire à la salle de sport ». Pleine de bonne volonté, tu es à fond pendant deux semaines. Et rebelotte, tu es prise d’une crise de flemmardise aiguë. Alors, tu te dis que tu vas t’y prendre autrement pour perdre ces quelques fichus kilos en trop. Comme en t’imposant des règles bidons que tu ne tiendras pas par exemple. « Bon, on va dire que j’ai droit à un craquage par semaine. Si je mange sainement le reste du temps, ça ira ». Sauf qu’avec lui, les craquages, c’est tous les jours…

Jusqu’au jour où te dis « et puis merde, foutu pour foutu, je vais continuer à manger ce que j’aime quand j’en ai envie. De toute façon, avec lui, je n’ai pas le choix, il y a toujours une bonne occasion d’être tentée. Ce n’est pas de ma faute, c’est de la sienne ! »

Bref, être bien foutue ou en couple, il faut choisir ?

Tags: , , , , , , , , ,

Une réponse à “Les kilos de couple”

  1. 12 septembre 2016 at 7:53 #

    Ah ah ! Notre solution : faire du sport ensemble. Pour ma part, me montrer plus active lors de nos ébats, ça vaut une bonne série d’abdos-fessiers ;p

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :