Coup de gueule d’une lectrice : stop aux pseudos féministes !

Je suis avec la plus grande assiduité Psycho Mademoiselle depuis ses débuts, soit presque quatre ans. Quatre ans à vous lire, à témoigner, à rire et m’émouvoir devant les histoires touchantes que vous venez raconter.

Mais depuis quelques temps, je m’insurge en voyant certains commentaires car, comme nous toutes, j’ai des idées et des principes qui se trouvent parfois bousculés par ce que je peux lire sur la page ou sur le blog. J’essaye de rester à ma place en donnant les meilleurs conseils, comme si je m’adressais à une amie qui vivrait cette situation. Est-ce que je lui parlerais en l’insultant ? En lui disant qu’elle n’a qu’à assumer d’avoir « écarté les cuisses trop vite » ? M’amuser à l’enfoncer davantage ? Ou au contraire, la rassurer et tenter de lui ouvrir les yeux en douceur ?

C’est précisément ce qui me manque aujourd’hui sur Psycho Mademoiselle. La page est géniale, la rédactrice est top, les articles et témoignages nombreux et intéressants… Mais les avis blessants, les idées féministes beaucoup trop présentes, à tort. Je suis féministe, je suis une girl power, une maman qui déchire, une femme libérée, une femme folle amoureuse et une femme blessée, trahie, humiliée et même battue pendant des années. J’en suis même arrivée à en devenir une vraie garce, une mante religieuse sans scrupules ni états d’âme.

J’aimerais que vous arrêtiez de croire que tous les mecs sont des « connards » !

Un homme ne court pas forcément après nos fesses, une femme n’est pas forcément une petite fleur fragile.

Un homme peut être éperdument amoureux puis blessé comme une femme.

Une femme peut être une connasse autant qu’un homme un connard.

En 2017, ce n’est pas toujours l’homme qui trompe, qui quitte, ou qui ment ! Il suffit d’ouvrir les yeux et son esprit.

Témoigner ou commenter sur Psycho Mademoiselle sert à aider et partager, pas à se réjouir du malheur des autres.

Grande accro à psycho Mademoiselle, je déplore ce manque d’empathie de beaucoup de femmes prêtes à commenter pour crêper le chignon. C’est immature et cela prouve qu’elles manquent cruellement d’estime en elles-mêmes.

Aujourd’hui, malgré ce passé tumultueux, je suis en couple, de nouveau maman pour la troisième fois avec un nouvel homme en qui j’ai cru. Aujourd’hui, nous parlons mariage. La vie est faite de moments tristes et difficiles mais si nous ne sous serrons pas les coudes entres nous, qui le fera ? Alors, arrêtons de nous tirer dans les pattes, de nous tirer les cheveux et aidons-nous, conseillons-nous… Le bonheur n’est jamais loin, il suffit d’ouvrir les yeux et le cœur.

Pas de commentaires pour le moment.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :