Beurk : le pire rencard de ma vie

On y va tout excité, on en part dégoûté… Voici le récit des pires « dates » de votre vie.

« Tu veux toucher ma bite ? »

Deuxième rencard. Il m’emmène au cinéma. Le type hyper beau, bonne situation, sûr de lui… Il ne cesse de me répéter à quel point il me trouve belle, drôle, différente, je suis flattée. On s’embrasse, ses mains commencent à glisser un peu partout puis il lance « je suis tout serré dans mon jean, il faut que je le déboutonne ». Pourquoi pas. Après tout, si ça le serre. Le hic, c’est qu’ensuite il sort carrément son engin et me demande « tu veux la toucher ? Ça te va la taille ? Elle est assez grosse ? Je suis combien dans le classement parmi tes ex ? » Si je le connaissais depuis quelques mois, j’aurais trouvé ça drôle. Mais là, c’était glauque au possible. Je me suis tirée avant la fin du film. Éloïse, 25 ans

Elle pète en levrette

Je rencontre cette nana dans un bar. Très jolie, rigolote, super classe… Je lui offre un verre, puis deux puis trois. On danse, on commence à se chauffer. Jusqu’au moment où elle prend les devants « allez, viens, on va chez moi ». Ni une ni deux, je la fous à poils et commence à la prendre comme il se doit. Elle se retourne, en levrette. Ouah, elle a un cul d’enfer ! Et bam, une fessée. Mon enthousiasme s’arrête quand elle lâche un énorme pet genre mitraillette. En plus d’avoir senti un filet d’air chaud, j’ai eu droit à une odeur des plus nauséabondes. Je me suis cassé en courant. Benjamin, 27 ans

Comment jeter 200€ par les fenêtres ?

On se rencontre sur Adopteunmec. Elle vit à Bordeaux. Moi à Paris. Pendant un mois, on s’envoie plein de textos, de photos, on s’appelle… Comme si on se connaissait depuis toujours. On convient d’un week-end pour notre premier rencard « en vrai ». Elle monte à Paris pour l’occasion. Elle ne connaît personne sur place alors je sors le grand jeu : le resto, le ciné et une jolie chambre à 170€ la nuit dans un petit hôtel du quartier latin. Je suis sûr de mon coup. Manque de bol, elle a l’air hyper déçue en me voyant. Elle n’ouvre presque pas la bouche de toute la soirée. J’essaie de l’embrasser à trois reprises : GROS VENT. En rentrant à l’hôtel, j’ai envie de lui sauter dessus. Mais elle se couche d’un côté du lit et me prévient « ne me touche pas stp. Je préfère qu’on reste amis ». Je suis resté comme ça, la queue entre les jambes. Je n’ai même pas eu droit à un bisou… Julien, 26 ans

« Comment conquérir mon plan cul ? »

Un grand blond aux yeux verts, ravageurs, m’aborde à la fin de son concert. Il me propose d’aller boire un verre. Toute heureuse, j’accepte. Je me rends à ce fameux rencard, sur mon 31. Soirée cinéma tranquille prévue. Tout s’annonçait à merveille, jusqu’à ce qu’il me demande conseil pour conquérir son plan cul de la veille sur lequel il a flashé et qu’il souhaite revoir pour une relation durable… Ce fut la soirée la plus pourrie de ma vie. Pas de dîner (on a fait deux bars où il a bien profité sans payer les notes), un monologue interminable sur sa vie si « passionnante », un cinéma tardif et long, et en prime, il ne m’a pas ramenée jusqu’à chez moi. Je suis donc partie à 1h du matin toute seule, à pied (20min de trajet…) en passant par des endroits mal famés pour rentrer. Marine, 26 ans

« Hey meuf, tu viens voir ma caisse ? »

Rencard internet. Rendez-vous dans un centre commercial très fréquenté de Montpellier. Lorsque je le vois, il ne me plait pas mais je reste, par politesse. On marche un moment, on papote. Il aurait bien aimé plus mais moi pas. Au bout d’une heure, je lui dis que je dois partir. Il insiste un peu pour que je reste mais ça va. Il veut à tout prix me montrer sa caisse, or rien à foutre ! Donc, on finit par se dire au revoir et chacun va de son côté. Je reste sur place et je suis au tél avec ma sœur quand il m’appelle une fois, deux fois. Je décroche et il me dit : « tu viens voir ma caisse ? » Je lui dis non, je m’en fous. Puis il me dit, « on se revoit quand ? » Je lui réponds jamais car je ne suis pas intéressée. Le type est devenu dingue, il m’a dit « je reviens te trouver, tu vas voir » ! J’ai flippé grave ! Il m’a harcelée de SMS avec des insultes à la pelle ! J’ai finalement réussi à rejoindre ma voiture en toute tranquillité. Il a continué à m’envoyer des textos pendant quelques jours et puis fini. Ouf ! Claire, 28 ans

« Elle appelle son mec devant moi »

Ce soir-là, je dors chez une fille qui me plaît terriblement. Ce n’est pas vraiment un date puisqu’on se connaît déjà depuis quelques temps. On passe la nuit à baiser et à se rouler dans les draps. Le pied. Sauf que, le lendemain matin, après le petit-dej, elle skype son mec dans la chambre, comme ça, à quelques mètres de moi. « Allô mon amour ? Ça va ? Cette nuit, je suis sortie avec des copines, on s’est bien amusées ! » Quelle salope, je n’en revenais pas… Antoine, 27 ans

Belle de loin mais loin d’être belle

On se like sur Tinder. On échange quelques messages, le feeling passe plutôt bien alors je lui donne rendez-vous. En la voyant, horreur. Elle ne ressemble pas du tout à ses photos. Elle est super moche et elle n’a rien à dire. Elle se contente de hocher la tête « oui hihi », « euh non ». Les rares fois où elle ouvre la bouche, c’est pour postillonner… Au bout de quarante minutes, je lui dis que je dois y aller. Je ne lui offre pas son verre. Le pire ? Elle m’a demandé mon numéro. Je lui ai donné mon Facebook à la place mais n’ai jamais répondu au message qu’elle m’a envoyé. Marc, 30 ans

Mon tampon m’a lâchée

4ème rencard avec un mec qui ne tente rien. On va au ciné voir le film sur Nelson Mandela qui dure un peu plus de 2h. Je porte un haut noir, une jupe moulante rose/saumon et des collants noirs avec des ballerines. Pendant le film, j’ai le sentiment que mon tampon me lâche mais je me dis que ça ira. Pas le temps de m’éclipser aux toilettes que le film se termine. Je me lève, fais deux pas et là je sens que ça coule grave ! Je n’osais plus avancer. Une fois sortie du ciné par la porte de derrière, je regarde l’ampleur des dégâts et ce n’est pas beau à voir. J’en ai plein les jambes et lui n’a encore rien vu. Je lui fais part de mon problème. Il m’a passé des mouchoirs, je me suis essuyée comme j’ai pu et j’ai enfilé un jean. Bon ce soir là, ça ne s’est encore pas fait mais on a fini par sortir ensemble… Lise, 25 ans

Tags: , , , , , , , , , ,

Pas de commentaires pour le moment.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :