Au secours, j’emménage avec mon mec !

Vous l’aimez, c’est sûr. Mais emménager avec lui vous fait flipper ? Zoom sur des problèmes qui, au final, n’en sont pas.

Les toilettes. Rien que l’idée de l’entendre faire caca vous répugne. Mais le plus gênant, c’est quand vous, vous allez avoir besoin d’y aller. Ça pue, ça fait du bruit… Hors de question qu’il soit dans les parages à ce moment-là. Cacaphobe vous êtes, cacaphobe vous resterez. Et si on mettait une porte blindée ?

La solution. Au début, vous allez attendre qu’il sorte voir ses potes, vous allez mettre la musique à fond, faire couler l’eau, tousser en même temps… Puis un jour, vous dédramatiserez. Après tout, c’est naturel.

 

La télévision. « Hé oh, ce soir, y’a Dirty Dancing qui passe alors ton match de foot, tu te le fous où je pense ». « Tu le connais par cœur et en plus, tu l’as en DVD, arrête ton char ». « Non mais à la TV, c’est pas pareil ».

La solution. Comme pour le cinéma, alternez un soir sur deux. Pas de jaloux.

 

Les comptes à rendre. « Tu rentres à quelle heure ? », « t’es où ? », « t’as fait les courses ? », « t’as vidé les poubelles ? ». A la longue, ça devient pénible de ne pas se sentir libre de ses faits et gestes.

La solution. Vivre ensemble ne signifie pas s’étouffer. Il faut que chacun ait sa marge de manœuvre dans le couple sinon vous foncez droit dans le mur.

 

La bouffe. Pour celles qui, comme moi, n’ont ni le temps ni la patience de cuisiner, l’arrivée d’un homme à la maison complique la donne. Vous vous contentez d’un bol de soupe ? Pas lui.

La solution. Pourquoi il ne ferait pas la cuisine lui ? Sinon, notre ami Picard fait des choses délicieuses et équilibrées.

 

L’haleine fétide du matin. Lorsqu’il se tourne vers vous en disant « bien dormi mon amour ? », vous avez limite la nausée. Vous vous contentez de répondre « hum hum » en vous tournant de l’autre coté.

La solution. Se lever un peu avant lui pour se laver les dents (même si c’est un peu dégueu avant d’avoir pris le petit déj) et lui faire comprendre que non, vous ne l’embrasserez pas tant qu’il n’aura pas rafraîchi son gosier !

 

Les sautes d’humeur. Supporter les coups de blues et coups de gueule de l’autre à longueur de journée, ça va bien deux minutes.

La solution. Qu’il aille boire un verre avec ses potes ou faire un footing avant de rentrer à la maison. Idem pour vous.

 

Le rythme de sommeil. Si vous n’avez pas vos 8h de sommeil minimum, vous êtes d’une humeur exécrable. Alors que lui, il est du genre couche tard. Le problème, c’est que vous dormez dans le même lit et que, même s’il vient plus tard, il vous réveille.

La solution. Soit il fait des efforts pour s’adapter à votre besoin de sommeil, soit vous installez un canapé lit dans le salon.

 

L’épilation. Quand vous vous épilez, vous mettez de la cire partout. Ça colle, vous êtes obligée de faire des allers retours avec le micro-ondes… Et puis, vous n’avez aucune envie qu’il sache quand vous passez à l’acte.

La solution. Prendre un abonnement pas trop cher chez l’esthéticienne ou le faire quand il n’est pas là et qu’il ne risque pas de rentrer à l’improviste.

Le rangement. Il est bordélique, vous êtes maniaque. Hors de question qu’il laisse traîner ses slips et chaussettes sales et que vous ramassiez.

La solution. Lui dire qu’il range ses affaires car vous n’êtes ni sa mère ni sa bonne.

Moralité ?

Certes, vous ne pouvez plus improviser des soirées pyjama entre copines ni déposer vos crottes de nez n’importe où, ni triturer vos boutons ni même péter sous la couette. Mais emménager avec votre amoureux présente aussi de nombreux avantages :

  • Vous faites des économies puisque vous partagez le loyer

  • Il est là le soir quand vous avez passé une mauvaise journée

  • Vous n’êtes pas la seule à faire les courses et le ménage

  • Vous pouvez avoir du sexe et des câlins à volonté

  • Vous vous réveillez à coté de lui chaque matin

Et puis, vous allez connaître le bonheur de déballer les cartons ensemble, de faire l’amour sur un matelas par terre avec de la peinture plein les mains, la musique à fond… C’est le début d’une nouvelle vie, la vraie.

Tags: , , , , , , , , ,

Réponses à “Au secours, j’emménage avec mon mec !”

  1. nadia
    17 mai 2014 at 8:06 #

    c est le tue l amour par definition de vivre a deux

    meme si au debut c est l extase mais bientôt arrive les soucis du quotidien les ennuis du boulot de l autre les disputes frequente le laisser aller de chacun il ou elle est toujours la alors pourquoi se faire beau ou belle ou se surprendre quotidienenment
    enfin moi c est chacun chez soi et vive la vie

  2. 15 août 2013 at 2:34 #

    Ahah ! C’est bien drôle ! Je pense que tu as oublié le « oh merde j’emménage avec mon mec »… et la partie du : sa mère vient dîner ce dimanche à l’appart. Autant le dire de suite, s’installer avec quelqu’un c’est sympa, mais pas si facile. Il y a des moments drôles, mais aussi des instants fatidiques. Le plus simple et de se laisser aller, d’accepter les défaut de l’autre, mais surtout d’être agréablement surpris(e) par les bonnes idées de l’autre.

    Et les deux parties les plus stressantes sont celles des toilettes et du réveil le matin. Quoique la nourriture est pas mal aussi.

    Ahalala, on se plaint d’être seul, on se plaint aussi d’être à deux… 😉

  3. 12 août 2013 at 12:59 #

    Et dire qu’il y à des hommes qui n’aiment pas le foot, savent faire la cuisine, sentent bon de la bouche qui vivent quand même seuls… gâchis je vous dis ! Merci pour cet article qui m’ à fait sourire

  4. 12 août 2013 at 11:40 #

    Ton blog est super, je m’abonne. Tes conseils sont tous intéressant j’adore ! et pour les toilettes cela m’a fait rire 😉

  5. 9 août 2013 at 11:43 #

    Tout est vraie ! Ahlala

  6. 8 août 2013 at 10:05 #

    Il est super drôle ton article, Julie et tes astuces bien conseillées.
    Cela dit, j’ai toujours été adepte de « chacun chez soi » ce qui, certes exige des moyens mais quelle paix ! Et c’est prouvé, les couples qui ne vivent pas « les uns sur les autres » durent bien plus longtemps.
    Et je souligne, que l’on ne se voit pas que pour les bons moments, comme certains l’imaginent 😀

    • 9 août 2013 at 7:05 #

      Merci Elisabeth ! C’est sûr que vivre séparément apporte plein d’avantages 🙂

      • 12 août 2013 at 1:01 #

        C’est clair, et le coté sympathique c’est qu’on peut s’inviter et se préparer des surprises toussa toussa.

  7. 8 août 2013 at 2:50 #

    Le coup des toilettes moi aussi çà me bloque çà!! super ton article j’adore!!! <3

    • 8 août 2013 at 3:02 #

      Merci ! De mon côté, ça me rassure de savoir que je ne suis pas la seule à être cacaphobe 😀

  8. 8 août 2013 at 11:03 #

    Ca me rappelle des souvenirs de quand j’ai emménagé avec Chouchou! Le paragraphe sur les toilettes m’a fait bien rire! Biz super article comme d’hab.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :