Aimer sans flipper, c’est possible !

A chaque fois qu’une histoire commence, vous pensez « c’est trop beau pour être vrai, ça ne marchera jamais, je vais encore souffrir » ? Pas de doute, vous êtes moi. Ou plutôt, vous êtes moi avant. Car depuis que j’ai arrêté de me prendre la tête, tout va beaucoup mieux. 

Peur de se planter

Oh la peureuse-euuuh, elle est amoureuse-euuuh ! Eh oui, vous êtes bien avec ce mec. Lui aussi, apparemment. Pourtant, il n’y a rien à faire, vous avez toujours l’impression qu’il y a un truc qui cloche. Et que vous allez encore tomber sur un type paumé, gamin, indécis, torturé, psychopathe… Bref, qui a des problèmes quoi. Bon d’accord, en trouver un qui soit à la fois gentil, respectueux, drôle, intelligent et pas trop moche, c’est quasi impossible. Mais si vous ne tentez pas, vous ne saurez pas. Alors foncez ! Au pire, vous allongerez votre liste de mecs boulets (entre nous, on n’est plus à un près hein) et au mieux, vous rencontrerez celui que vous cherchiez. 

Ce qu’en pense Gustave : comme on le dit souvent, pour plaire aux autres il faut se plaire à soi-même. Là c’est pareil. Si vous n’y croyez pas, ça ne marchera pas.

Peur de l’abandon 

Vous avez peur de l’aimer plus qu’il ne vous aime, peur qu’il vous trompe. Du coup, vous le harcelez de questions du genre « tu m’aimes plus que ton ex ou pas ? », « est-ce que tu m’aimes vraiment ? », « tu aimes quoi chez moi, au fait ? », « tu imagines un jour tu me largues ? » STOOOOP ! Vous allez vraiment le faire fuir là. S’il est avec vous, c’est que vous lui plaisez. Point barre. Inutile d’aller chercher midi à 14 heures et de vous faire du mal inutilement. A moins que vous ne soyez maso ? Dans ce cas, continuez…

Ce qu’en pense Gustave : en se mettant en couple, un mec fait face à un gros dilemme : continuer à profiter de sa liberté ou faire des concessions pour sa copine parce qu’elle le vaut bien. Du coup, ces doutes hystéro-castrateurs feront immédiatement pencher la balance du mauvais côté….

Peur de zapper ses amis 

Raaaah non, surtout pas ! Il ne faut jamais zapper ses amis pour un mec. Même si vous êtes folle de lui. Non seulement parce que vous avez besoin de vos potes pour vous épanouir mais aussi parce que s’il vous quitte un jour, vous vous retrouverez toute seule comme une idiote. Alors trouvez le juste équilibre entre votre amoureux et vos amis.

Ce qu’en pense Gustave : les histoires passionnelles et exclusives sont vouées à l’échec. S’isoler de ses amis est un piège, tout comme ne plus faire que des choses à deux. Ce qui donne un sens aux vacances c’est le fait de travailler, pas vrai ? Eh bien là, c’est le même principe. Pour qu’un couple dure, il faut savoir trouver l’équilibre entre vie à deux et activités chacun de son côté. Notamment et essentiellement, voir ses amis sans Lui/Elle.

Peur de la routine 

Bon ok, la cuvette des toilettes n’est jamais rabaissée, les poils dans le lavabo vous dégoûtent et son haleine fétide du matin vous rebute. Pourtant, un couple, au début c’est bien et après c’est mieux ! La complicité, il n’y a que ça de vrai. Par exemple, le matin, vous n’êtes pas obligée de parler si vous détestez ça (lire le dos du paquet de céréales, c’est tellement plus intéressant…), vous n’avez pas besoin d’être épilée au poil près… Et quoi de plus génial que ces regards et ces silences qui veulent tout dire ? Bousculez vos habitudes et ne restez pas tout le temps collée à lui car c’est le meilleur moyen de vous lasser. Vous avez même le droit de boycotter la dinde haricots verts de belle-maman le dimanche midi !

Ce qu’en pense Gustave : on est d’accord là dessus. Il y a un moment où le couple passe de tout est nouveau, tout est génial à « punaise, qu’est-ce que je me fais chier ». Mais là je pense que ça concerne les deux. D’où l’intérêt de prendre son temps au début et surtout de chercher quelque chose de plus fort, plus durable et plus solide que la simple attirance physique.

Peur du temps 

Vous avez peur que ses sentiments s’affaiblissent puis disparaissent avec le temps ? En réalité, c’est souvent l’inverse qui se produit. Plus on avance dans la relation, plus on partage de choses, plus on fait l’amour et plus on s’attache. Alors, comme dirait ma grand-mère, arrêtez de vous faire du mouron ! Longue vie aux étoiles dans les yeux, aux papillons dans le ventre et à la flamme dans la culotte que vous ressentez en le voyant…

Ce qu’en pense Gustave : on peut faire illusion pendant un moment mais inutile de se mentir, le temps révèle toujours la vérité. Au début, nous les hommes on est toujours attentionnés, on s’intéresse, on veut donner une bonne image… Et puis, très vite, le naturel reprend le dessus. Et c’est là que l’importance de chercher plus qu’une apparence prend tout son sens. Méfiez vous des attirances physiques trop fortes. Ce n’est que la partie émergée de l’iceberg. Celle qui dure le moins et la moins importante…

Vous avez aimé ? Faites tourner et devenez fan sur Facebook !

Tags: , , , , , , , , , ,

Réponses à “Aimer sans flipper, c’est possible !”

  1. 22 juillet 2013 at 12:50 #

    Tu as tout a fait raison, la vie est si simple quand on arrête de flipper et de se poser milles questions

  2. 5 juillet 2013 at 5:02 #

    Bonjour ,
    La peur que cela ne marche pas est aussi valable chez les hommes surtout si plusieurs fois on a été pris pour un con ; pourtant je remarque que vous ne parlez pas argent , pourtant c’est aussi souvent le problème ; quand vous rencontrez une femme aujourd’hui, la trois ou quatrième question est : quel est ton métier , combien tu gagnes et a la réponse , si vous gagnez bien votre vie , c’est l’éclair de joie dans les yeux , qui signifie , c’est bon , je vais pas être obligé de me serrer la ceinture , si vous gagnez le smic ou légèrement plus vous avez droit à : j’oubliais mon rendez-vous chez mon coiffeur , ou excusez-moi , je dois allez chercher mon enfant à l’école et autres excuses bidons ; Il y a aussi le problème des traitements médicaux que l’on vous cache , mais , si vous avez le malheur de dire que vous vous avez un traitement , c’est la fuite . il y a aussi , ma mère me dit de trouver une homme qui gagne beaucoup d’argent , pas comme ton père incapable de gagner assez pour ne pas tirer le diable par la queue , tu vois nous on ne peut pas aller en vacances , s’il avait une bonne situation on pourrait y aller . Ça c’est du réel , du vécu .Il y a aussi le sexe trop de femmes croient que les hommes sont des bêtes de sexe , mais il y a aussi des maladies qui jouent sur la sexualité , et d’autres facteurs , et la , c’est la rupture assuré , ou la tromperie , la fuite . Ah par contre si c’est ces dames qui ont des problèmes on nous demande de comprendre d’être patient et par amour , nous patientons , et un beau jour on s’aperçoit que nous avons été pris pour des cons . Ça , c’est la réalité de la vie d’aujourd’hui .
    allez sans rancune mesdames , malgré tout cela nous vous aimons quand même , mais sachez que l’argent et le sexe ne signifient pas nécessairement BONHEUR

  3. 15 juin 2013 at 8:31 #

    Votre article à deux claviers est un bel équilibre entre Monsieur pense et Mlle pense! Un p’tit bijou pour les célibataires de tous âges!

  4. 15 juin 2013 at 2:37 #

    Ton article tombe à pique, je le partage auprès de mes copines stressées. 😀

  5. 13 juin 2013 at 9:01 #

    Pour flipper encore faut-il avoir quelqu’un :p (minute dépressive)
    Toujours aussi intéressant/ bien écrit/ drôle en tous cas 🙂

    • 14 juin 2013 at 6:35 #

      Merci Clémence ! Ne t’inquiète pas, tu finiras par le trouver. Tout vient en son heure 😉

  6. 13 juin 2013 at 12:20 #

    Chères Julie et Gustave, votre sagesse réunie continue à m’épater !
    Et en plus, vous êtes si drôles, j’adore…

  7. 12 juin 2013 at 10:29 #

    de toutes façons les haricots verts c’est dégueulasse

  8. 12 juin 2013 at 9:03 #

    J’aime décidément les réflexions de Gustave !  » Comme on le dit souvent, pour plaire aux autres il faut se plaire à soi-même. Là c’est pareil. Si vous n’y croyez pas, ça ne marchera pas.  »

    Je suis plutôt comme ça, quand je démarre une nouvelle histoire je ne me pose pas de questions, on se voit c’est bien, sinon je vois mes amis 🙂 Trouver le bon équilibre, voilà la solution!

    J’espère que tu as réussi à trouver le tiens 😉

  9. 12 juin 2013 at 8:38 #

    A reblogué ceci sur A CHAQUE JOUR SA PROPRE BEAUTÉ.

  10. 12 juin 2013 at 7:44 #

    Ahhh c’est tout moi ça ! Toujours en train de flipper, de me poser 1568746 questions à la minute .. Haha, super article en tout cas ! 🙂

  11. 12 juin 2013 at 7:02 #

    Aaah je me reconnais tellement… ça fait limite flipper de se dire m*rde je suis comme ça, c’est plus fort que moi il faudrait peut être que je change ça.

    • 12 juin 2013 at 7:15 #

      Si tu te reconnais, ça veut dire qu’on est toutes pareilles donc ne t’inquiète pas ! 😉 Jusqu’au jour où on arrête de se prendre la tête..

      • 12 juin 2013 at 7:22 #

        Oui… Mais tu te dis que si tu aurais fais des efforts peut être que tu aurais pu éviter l’issue d’une histoire… Enfin maintenant je viendrais lire cet article si un jour je retrouve quelqu’un pour me remettre tout ça en tête! 🙂

        • 12 juin 2013 at 7:49 #

          Ouii et si tu as des doutes, n’hésite pas à venir me demander 🙂

        • 13 juin 2013 at 11:27 #

          D’accord merci ^^

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :