7 preuves qu’internet à libéré les femmes sexuellement

Les femmes se libèrent sexuellement. C’est le genre de vérité que l’on ne cesse de répéter en une des magazines féminins. Il y a une chose que toutes ces couvertures oublient de dire, c’est que l’explication vient d’internet, voilà le Top 7 des raisons à cela.

1. Internet a inventé le plan cul

Internet n’a pas vraiment inventé le plan cul régulier mais l’a rendu complètement banal. On peut dire merci aux sites de rencontres sur internet qui multiplient les possibilités de rendez-vous ou qui favorisent même les relations adultères. On pense à Gleeden ou Ashley madison par exemple et sans ces sites, tout aurait été beaucoup moins vite.

2. De nouvelles pratiques

Le coup de la cire chaude, des menottes et du coup de cravache, vous ne l’avez pas inventé il y a dix ans en couchant avec un jockey. La tendance SM grand public est née avec un certain Christian Grey et une certaine Anastasia. Ne faites pas semblant, votre première lecture érotique, ce sont bien les nuances de Grey dont le succès est indiscutablement venu d’internet où il a pu devenir viral très rapidement.

3. On a pris des cours en ligne

Bon, on peut bien penser ce que l’on veut du porno, on a tous déjà regardé des vidéos sur Youporn. Pas par souci de juger le travail de la lumière et la profondeur du scénario, certes non. Il fallait y voir des raisons un peu plus particulières. Comment fait-elle pour sucer autant ? La double pénétration, c’est faisable ? Toutes ces questions existentielles sur la façon de faire et les limites, c’est généralement le porno qui nous y a initié , et le porno, c’est Internet.

4. L’expérience du live show

Les live show, ce sont ces moments sexuels que des amateurs diffusent d’eux même sur la toile. Il y a des sites spécialisés pour ça, des forums où s’échanger des adresses Skype. S’offrir en partage à des inconnus grâce à l’anonymat que permet internet est un très bon aphrodisiaque qui marche beaucoup sur vous. Vous avez franchi le pas, c’est sûr, de l’exhibition. Qui aurait imaginé cela, sans internet, il y a quelques années.

5. Votre carte de fidélité sex-shop

Eh oui, sur internet, c’est fini les traditionnels Amazon et autres sites marchands. Ce qui vous intéresse, ce sont les sex-shop, ou love-shop, en ligne. Le but ? Vous proposer des sous-vêtements sexy que vous ne pourriez acheter dans nulle autre boutique, des DVD porno, et surtout des accessoires. C’est d’ailleurs là que vous avez commandés vos godes, menottes et un kit SM plutôt chaud.

6. Le plan à trois

Si vous trouvez que c’est ringard de faire l’amour avec un seul partenaire, c’est que définitivement vous êtes libérée d’un point de vue sexuel. Le triolisme est en effet devenu très à la mode. Réservé aux pratiques extrêmes et à la pornographie il y a encore une ou deux décennies, c’est aujourd’hui un sujet sur toutes les lèvres. Les enjeux, les combinaisons, les lieux, le choix des partenaires, tout cela est le cœur d’articles nombreux que vous vous empressez de dévorer dès que l’envie vous prends.

7. Vendre ses sous-vêtements usagés

Le fétichisme a perdu son image ringarde et perverse. C’est devenu une pratique tout à fait clean aujourd’hui. Et c’est pour cela que des femmes n’hésitent pas à vendre leur sous-vêtements et culottes déjà portés sur internet. Le site www.joliefanny.com s’est d’ailleurs fait une réputation dans le domaine. On vient pour vendre mais aussi pour laisser s’exprimer ses fantasmes, ses envies les plus profondes. Si vous êtes prêtes à vous faire une pédicure pour une série de photos de pied toutes plus belles les unes que les autres, c‘est que vous êtes prête à franchir le pas du commerce en ligne de vos atouts érotiques.

Internet a modifié le rapport au sexe des hommes comme des femmes. C’est d’ailleurs bien plus flagrant pour elles qui sont aujourd’hui complètement maîtresses de leurs envies, leurs fantasmes et de la façon de les assouvir.

Article sponsorisé

Pas de commentaires pour le moment.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :